Walter Schmitthenner, The Armies of the Triumviral Period

En 1958, l’historien Walter Schmitthenner (1916-1997) a soutenu à Oxford une importante thèse de doctorat sur les légions de la période triumvirale, intitulée The Armies of the Triumviral Period: A Study of the Origins of the Roman Imperial Legions. Bien que souvent citée dans les ouvrages sur l’armée romaine ou sur les guerres civiles de la fin de la République romaine, cette somme est inédite et s’avérait jusqu’à présent extrêmement difficile à trouver.

Portrait de Walter Schmitthenner

Une recherche dans le catalogue Sudoc permet de constater que cette thèse n’est consultable dans aucune bibliothèque universitaire française. De son côté, Worldcat n’en recense que neuf exemplaires à travers le monde : un en Suisse, quatre en Allemagne, deux au Royaume-Uni et deux aux États-Unis. Je sais par ailleurs que l’université de Heidelberg en détient une copie.

Regrettant fortement de ne pas avoir pu consulter cet ouvrage lors de mon travail de recherche sur La légion des Alouettes, j’ai patienté de longues années en espérant qu’une âme charitable la numérise et la rende accessible sur internet… En vain !

Au fil des années, plusieurs de mes souhaits ont fini par être exaucés. Il y a par exemple eu la mise en ligne de ressources inestimables telles que le Corpus Inscriptionum Latinarum [1] ou la Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft [2], dont l’article « Legio » est proposé ici même par votre serviteur. En revanche, toutes mes recherches internet pour The Armies of the Triumviral Period se sont invariablement soldées par un échec.

Au cours de l’été 2019, j’ai décidé de me mettre en quête de l’ouvrage afin de le numériser moi-même. Après quelques hésitations sur la destination, j’ai finalement opté pour la charmante ville de Fribourg-en-Brisgau, dans laquelle Walter Schmitthenner a effectué une bonne partie de sa carrière universitaire. Cet historien a enseigné à l’Albert-Ludwigs-Universität Freiburg à partir de 1967, puis il en est devenu professeur émérite en 1984. L’impressionnante bibliothèque de cette université propose à la consultation une photocopie reliée de sa thèse.

Ayant mis plus de dix ans pour accéder à cet ouvrage, je ne peux désormais résister au plaisir d’en faire profiter le plus grand nombre.

En théorie, le respect de la législation sur les droits d’auteur impose d’attendre encore 47 ans avant que cette thèse puisse être diffusée librement… Cependant, son caractère inédit et le fait qu’il n’en existe qu’un tout petit nombre de copies à travers le monde me semblent d’excellents arguments pour faire une légère entorse à cette règle.

Je considère que son partage gratuit rend justice au travail accompli par l’auteur, sans porter préjudice à personne. Je m’engage toutefois à en cesser immédiatement la diffusion dans le cas où un ayant-droit en formulerait la demande, ou si jamais cette thèse doctorale venait à être publiée par un éditeur. Merci de bien vouloir prendre contact avec moi le cas échéant.

J’ai rassemblé les deux volumes de cette thèse (texte et notes) dans un seul fichier PDF, que je vous propose de télécharger en cliquant sur l’image ci-dessous :

Référence :
SCHMITTHENNER (W.C.G.), The Armies of the Triumviral Period: A Study of the Origins of the Roman Imperial Legions, Oxford, thèse inédite, 1958, 260 pages.

[télécharger le PDF – 32,9 Mo]

Cette numérisation présente de nombreuses imperfections, essentiellement dues à la piètre qualité de la photocopie du tapuscrit original.

Bibliographie sur W. Schmitthenner :
MALITZ (J.), « Walter Schmitthenner † », dans Gnomon, 71, 1999, 2, p. 174-180. [disponible ici]
La photographie reproduite ci-dessus est tirée de cet article.

NOTES :

[1] Initié en 2009, le projet CIL Open Access a pour vocation la numérisation et la mise en ligne des volumes publiés avant 1940 : https://arachne.uni-koeln.de/drupal/?q=de_DE/node/291

[2] Depuis janvier 2019, un contributeur du site Archive.org propose en téléchargement gratuit la quasi-totalité des volumes de l’encyclopédie : https://archive.org/details/Pauly_201901

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *